bruegel
Bruegel "Chasseurs dans la neige" @jean louis maziere

Regards artistiques sur l’hiver au fil des siècles

L’hiver, saison empreinte de mystère et de beauté austère, demeure une source inépuisable de créativité pour les artistes à travers les époques. Des peintres classiques aux photographes contemporains, en passant par les sculpteurs, rien n’évoque mieux les émotions humaines et la splendeur de la nature figée dans le givre que les paysages enneigés.

Dans cet article, nous plongerons dans le monde enchanté de l’hiver dans l’art, afin d’explorer les différentes dimensions de cette saison à travers les œuvres de maîtres classiques et d’artistes contemporains. Des vastes paysages enneigés aux symboliques subtiles, en passant par les jeux de lumière spécifiques à cette période, nous dévoilerons comment les artistes ont capturé l’essence même de l’hiver et ont représenté le froid glacial en une palette riche d’émotions et de significations.

Préparez-vous à une exploration visuelle et intellectuelle où le gel devient poésie, les arbres dénudés se transforment en sculptures vivantes et la neige, telle une toile vierge, accueille l’expression créative des esprits artistiques.

Les représentations de l’hiver dans l’art

L’hiver en peinture

C’est donc un voyage à travers les époques et les médiums que je vous propose aujourd’hui, où chaque œuvre est une invitation à contempler la beauté froide de cette saison si singulière.

C’est au cours de XVe siècle en Europe que les premiers paysages hivernaux apparaissent sporadiquement en peinture. Car à cette époque, l’art est principalement dédié à des sujets religieux. Ces premières représentations émergent principalement dans le nord de l’Europe où ces paysages enneigés sont plus familiers. Ces scènes qui représentent l’hiver illustrent avant tout les livres de prière sous forme d’enluminures comme l’ouvrage commandé par le duc Jean I de Berry Les Très Riches Heures du duc de Berry destiné aux laïcs. Ce livre d’Heures dépeint la vie de l’époque saison après saison.

Les scènes hivernales au Moyen-Age

Le paysage et cela quelle que soit la saison, n’est pas encore développé comme genre. Il faudra attendre la Renaissance nordique qui comme son nom l’indique officie dans le nord de l’Europe et essentiellement au Pays-Bas. C’est l’une des grandes figures de la peinture flamande, Pieter Brueghel l’Ancien ou Bruegel, et son tableau “Chasseurs dans la neige” qui d’une certaine manière lance la mode des paysages enneigés. Il est intéressant de noter la corrélation entre l’apparition des paysages principalement dans la partie nord du pays et l’avènement du calvinisme. De plus, au cours de cette période, l’Europe connaît à nouveau des hivers très rudes.

Les paysages hivernaux dans le Romantisme

caspar david friedrich
Caspar David Friedrich
La croix dans les montagnes
@jean louis maziere

Le Romantisme est réputé pour ses paysages qui deviennent des sujets à part entière et Caspar David Friedrich, peintre et dessinateur allemand, en est une référence notable. Maître du romantisme allemand, il était connu pour ses peintures de paysages imprégnées de mystère et de mélancolie. Ses œuvres, telles que le célèbre “Le Voyageur contemplant une mer de nuages“, présentent des paysages grandioses où la nature reflète les émotions humaines. Chacune de ses peintures sont une sorte de voyage spirituel à l’introspection unique. Le peintre allemand a influencé par la suite un grand nombre d’artistes.

En France, Jean-Baptiste-Camille Corot ou encore certains artistes de l’Ecole de Barbizon deviendront incontournables dans la représentation poétique du Romantisme.

L’hiver dans l’impressionnisme

Même si la peinture en plein-air existait déjà, elle devient véritablement un genre à part entière. Camille Pissaro, Alfred Sisley et Claude Monet, parmi d’autres impressionnistes sont ceux qui produiront le plus de paysages hivernaux.

Les représentations hivernales les siècles suivants

Qu’il s’agisse de Marc Chagall avec son oeuvre “Au-dessus de Vitebsk” peint en 1914, Alfons Walde avec “Kitzbühel en hiver“, peint en 1930, Zao Wou-Ki avec “Dancing Snow” peint 1955, ou Kristen Jelly, avec “Vert glacial” peint en 2021, les paysages d’hiver continuent d’inspirer les artistes à travers le temps.

L’hiver dans la photographie et la sculpture

Le paysage hivernal comme sujet populaire

Les photographes contemporains transcendent les clichés hivernaux traditionnels en capturant des paysages enneigés d’une manière qui va au-delà de la simple représentation du froid. Les nuances de blanc, de bleu, de noir et de gris se mêlent pour créer des compositions visuelles éblouissantes. Des forêts silencieuses aux montagnes drapées de neige, ces images évoquent une tranquillité enveloppante et mettent en lumière la beauté austère de l’hiver.

Les photographes contemporains se penchent également sur la faune qui s’épanouit dans l’hiver. Des cerfs majestueux traversant des étendues enneigées aux oiseaux perchés sur des branches givrées, ces images mettent en lumière la résilience et l’adaptation des animaux à un environnement rigoureux. Les détails minutieux des plumes ou des poils créent des portraits saisissants de la vie sauvage hivernale.

La photographie offre donc un regard captivant sur la saison hivernale. Elle inspire les artistes actuels qui n’hésitent pas à allier technique artistique et sensibilité visuelle pour capturer l’essence même de l’hiver. Ces artistes contemporains suivent les traces de leurs prédécesseurs, ceux qui ont ouvert la voie à ces nouveaux courants artistiques. Voici quelques représentants significatifs :

Dorothea Lange (1895-1965) photographe documentaire américaine qui grâce à ces nombreux clichés durant la Grande Depression a dévoilé la dureté de la vie rurale notamment l’hiver. Ansel Adam (1902-1984) photographe et écologiste américain est célèbre pour ses photographies de paysages en noir et blanc. Adams a immortalisé des scènes hivernales emblématiques, notamment dans le parc national de Yosemite. Robert Capa (1913-1954) photographe de guerre américain d’origine hongroise,  a immortalisé des hivers difficiles pendant des conflits. Michael Kenna (1953) photographe anglais renommé est connu pour ses images minimalistes et atmosphériques. Il a souvent exploré des paysages enneigés, créant des compositions éthérées et poétiques. Etc.

Quand l’hiver inspire la sculpture

La sculpture est un art où l’empreinte de la saisonnalité est peut être moins visible et pourtant des artistes tels qu’Alexandre Calder (1898-1976) ont su capter l’influence de l’hiver. Son mobile “Snow Flurry” tel une cascade de disques blancs s’inspire des chutes de neige observées dans sa propriété de Roxbury, dans le Connecticut. Avant lui, Jean Antoine Houdon (1741-1828) avec sa sculpture en bronze “L’hiver ou la frileuse” et Auguste Rodin (1840-1917) avec sa sculpture en marbre blanc intitulée “Hiver”… sont quelques uns des sculpteurs dont l’oeuvre a été influencée par la saison hivernale.

Depuis le siècle dernier, le land art ou art environnemental est une discipline qui permet de créer en symbiose avec les saisons. Sculpter des œuvres directement dans le paysage, permet de représenter la cyclicité saisonnière à travers des installations artistiques éphémères et interactives. Les artistes de cette discipline explorent la relation entre l’art et la nature, en utilisant les changements saisonniers comme toile de fond pour leurs créations.

L’hiver se révèle donc comme étant une source inépuisable d’inspiration qui transcende les époques et les disciplines artistiques. Des peintures classiques aux photographies contemporaines, de la sculpture au land art, chaque médium a capturé la beauté austère et la magie mystérieuse de cette saison unique. Les artistes, qu’ils soient anciens ou contemporains, ont su saisir la palette émotionnelle de l’hiver, transformant le froid en une symphonie visuelle de créativité. À travers leurs œuvres, nous sommes invités à contempler la nature figée dans le givre et à ressentir la tranquillité des paysages enneigés. L’hiver, en tant que muse incontournable, continue d’inspirer et de fasciner, offrant un voyage visuel et intellectuel au cœur de la saison froide.

Elia L.

Tantôt rédactrice, tantôt artiste, je vous invite dans mon univers oscillant entre deux mondes.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.