Portrait
Crédit photo Elia Lutz

Née en 1973 en Alsace, c’est dans un parcours riche en vagabondages artistiques et une immersion au cœur même d’une nature sauvage, que je puise mon inspiration.

Mon exploration artistique a débuté par le collage, le dessin et des encres puis c’est dans les techniques mixtes que j’ai continué mon investigation.

Toujours en mouvement, différentes rencontres m’ont entraînée à Nantes, à Paris, à Vaison-la-Romaine puis dans le Morvan ainsi qu’en Charente Maritime. Je me nourris de ces lieux et des paysages qui les composent pour ensuite proposer différentes oeuvres.

C’est dans cette continuité artistique que la photographie s’est naturellement imposée à moi. Elles représente cette oscillation entre le vivant animé dans son environnement et l’inanimé que je plonge dans de l’eau puis que je glace. L’eau est un élément très présent dans mes recherches photographiques, déclinée dans différentes densités.

La matière s’invite également dans mon exploration artistique avec trois autres éléments, le métal, le bois et l’éther sous la forme de sculptures où se confrontent tout en légèreté la rudesse du métal et la fragilité du végétal.

L’organique et l’inorganique se muent ainsi sous différentes formes et donnent naissance à mes thèmes de prédilection Eloge de l’impermanence et Histoire d’eau. Une transfiguration qui m’est devenue nécessaire où la mélancolie de la disparition laisse place à l’allégresse de la renaissance.

Le dessin et l’encre composent également mon univers artistique.

Après différentes expositions en Bourgogne et à Paris, je continue ma déambulation poétique où la photographie et la matière donnent corps à une traversée entre deux mondes. Une allégorie du temps, où le vivant et le subtil se rencontrent.