une fleur posée sur un livre

Billet d’humeur en ce début 2023

Dédié au départ à la poésie, ce site est devenu au fur et à mesure, une sorte de journal intime de mes diverses créations artistiques. Dans ce post, je vais essayer de me livrer différemment, sur ce qui a donné naissance à ma genèse créative jusqu’à aujourd’hui. Une sorte de bilan en ce début d’année sur mon parcours et l’envie de le partager tout simplement avec vous. Une façon de me présenter autrement.

Pourquoi un site dédié à l’écriture ?

Depuis maintenant plus de dix ans, j’exerce le métier de rédactrice web. L’écriture, comme un fil conducteur, qui naturellement a perduré de ma jeunesse à mes études en communication puis à mon premier métier en tant qu’attachée presse dans la musique. J’ai travaillé ainsi en free lance pour des labels indépendants nantais et parisiens. J’ai croisé la route de groupes tels qu’Orange Blossom, Ganoub, Lily Margot, Lo’Jo et bien d’autres. J’ai eu la chance de rencontrer Gérard Malanga poète, danseur, réalisateur et photographe américain, bras droit d’Andy Warhol avec lequel j’ai fêté un anniversaire mémorable et inattendu. J’ai collaboré également en tant qu’assistante de production à quelques albums en donnant même de la voix sur l’un d’entre eux dont je tairai le nom ahahhaa. La musique présente dès mon plus jeune âge du fait d’un frère musicien de jazz dont j’ai dû être la première groupie. La danse a été un autre univers dans lequel j’ai baigné par plusieurs années de danse classique et par mon autre frère danseur chorégraphe. Ces différents médiums m’ont imprégnée, d’une sonorité, d’une pulsation, d’un rythme présents dans mon écriture et dans mes créations diverses.

une fleur posée sur des glaçons
Crédit photo Elia Lutz

De l’écriture à la photographie

Autodidacte, la curiosité et cette envie de découvrir sans cesse de nouveaux horizons artistiques m’ont ensuite entraînée vers le dessin, les encres et le collage. Tout en exerçant le métier d’attachée de presse, j’écris et dessine. Après sept années dans la musique, je change de région et c’est dans le sud de la France plus exactement à Vaison-la-Romaine que je travaille quatre ans en galerie d’art avec en charge plus d’une vingtaine d’artistes internationaux. Durant ces années, je délaisse quelque peu ma création pour me consacrer à celle des autres. La sculpture, la verrerie d’art, la céramique viennent ainsi enrichir intellectuellement mon parcours.

Une fois de plus, la vie m’amène à changer d’univers et de région. C’est en Bourgogne cette fois dans le Morvan que je m’installe. La nature omniprésente et les nouvelles rencontres m’entraînent vers le bio et la sculpture avec mes premières expositions en tant qu’artiste. A nouveau l’écriture se présente à moi et c’est durant cette période que je commence à exercer mon métier de rédactrice.

Puis, l’accompagnement et la perte de ma mère, me ramène à l’écriture poétique. Ecrire devient un exutoire, une façon pour moi de transcender un moment de vie douloureux. L’impermanence et le besoin de comprendre, de mettre des mots sur ce qui me traverse, me bouscule, me met à terre. L’art, comme une sorte de pied à l’étrier me remet debout. C’est la photographie qui petit à petit vient remplacer la poésie. Cela donne naissance à l’un de mes thèmes photographiques de prédilection Eloge de l’impermanence qui s’enrichit ensuite d’un autre Histoire d’eau.

Durant cette période il a été difficile pour moi de revenir à la matière c’est ainsi que la photographie est devenue substance tout en donnant corps à ma créativité. C’est pourquoi dans mes créations photographiques je mets en scène différents éléments essentiellement des végétaux mais pas seulement (plumes, coquilles d’huitre etc.) que je glane ici et là. Je les mets en scène, crée un décor avec lequel je compose des sortes de portraits.

Pluridisciplinaire en quelque sorte, c’est tous ces multiples univers qui me nourrissent et me composent.

C’est avec de nouveaux projets que j’espère vous embarquer prochainement vers des éco-systèmes différents mais toujours en lien avec l’impermanence qui m’est si chère.

Feuille qui baigne dans du lait
Crédit photo Elia Lutz

Elia L.

Tantôt rédactrice, tantôt artiste, je vous invite dans mon univers oscillant entre deux mondes.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.